Casimiriens sous confinement.

Dla Kazików, Historia się powtarza odwrotnie.

En matière de confinement, nous les Casimiriens nous sommes bien armés si je peux dire !

Souvenez-vous, nous étions tous pensionnaires à l’internat saint Casimir et nous vivions confinés pendant au moins six semaines pour les plus chanceux, ceux qui habitaient dans la région et trois mois pour ceux qui habitaient loin comme les Casimiriens de l’est de la France… C’était au 15 place de la République à Béthune puis à Vaudricourt.

Si à Béthune nous étions à l’étroit, avec ses 20 hectares, le parc du château d’Halloy était moins oppressant. Et de toute façon il y avait toujours possibilté en cas d'absolue neccessité de faire le mur pour aller acheter un paquet de cigarettes à Vaudricourt ou aller boire un coup dans le bistrot à Verquin voire même aller à pied au cinéma à Bethune.

Image1 4 

Aujourd’hui, en 2020, nous en sommes à la fin de la troisième semaine de confinement imposée pour cause de pandémie au Coronavirus.  

Courage Casimiriens!  Il faut encore tenir comme nous avons tenu à l’internat. Mais aujourd’hui nul ne peut dire combien de temps nous serons obligés de vivre confinés chez nous avant de nous retrouver à Vaudricourt.

En fait en ce mois d'avril 2020, nous les Casimiriens nous revivons l’histoire à l’envers. Hier à Vaudricourt nous attendions avec impatience le jour où nous pourrions rentrer pour les vacances à la maison. Et aujourd'hui en avril 2020,à la maison,  nous les Casimiriens nous  attendons avec impatience le jour où le gouvernement nous autorisera à retourner à Vaudricourt; C'est comme si l'histoire se repétait en sens inverse. Jakby historia si? powtarza?a odwrotnie.

Pour nous aider à vivre intelligement et casimirierement cette période de confinement la rédaction de Kurijer Kazimierski vous propose un peu de culture sous forme de deux vidéos de sa facture. Nous espérons que ces images et cette musique seront à vos yeux et vos oreilles agréables.

La première vidéo concerne un pianiste, compositeur, philanthrope, patriote, diplomate et homme politique Polonais.

Non, il ne s'agit pas de Frédéric Chopin que nous avons déjà longuement évoqué en 1910. Si vous ne vous en souvenez plus relisez cette page spéciale. 

Si en décembre 2109-janvier 2020 vous avez vu l’exposition au Louvres Lens sur la  Pologne 1840-1918, peindre l’âme d’une Nation vous avez admiré ce portrait peint en 1891 par Lawrens Alma-Tadema. 

Dsc 0016 1600x1200

Aujourd'hui nous nous intéresserons à Ignacy Jan Paderewski (1860-1941) qui mena une vie hors du commun guidée par l’amour de sa patrie et par la volonté de la voir libre. PaderewskiPour une exposition qui lui a été consacrée à Paris en 2018, j’ai réalisé cette biographie. Elle est présentée à la manière d’une revue de presse en utilisant les Unes de journaux d’époque français, polonais ou polono-américains. Nous avons également utilisé des archives cinématographiques d'époque. Les six premières minutes sont consacrées aux grandes étapes de sa vie artistique et politique entre 1887 et 1919. Puis en cinq minutes sont dévoilées quelques curiosités au sujet de cet homme hors du commun.

C’est le Maitre lui-même qui assure la bande son de cette vidéo. Sa technique de piano puissante et son charisme incroyable, en font un des premiers interprètes des romantiques Chopin et Liszt.

Cliquer sur le dessin ci-dessous pour visionner cette vidéo.

Pad 2

Pour ceux qui souhaitent en apprendre plus sur célèbre Polonais artiste et homme politique hors normes cliquez sur ce lien

La seconde vidéo concerne Radio Solidarność

Comme nous aujourd'hui les Polonais de  Pologne ont été confinés entre le dimanche 13 décembre 1981 et  le dimanche 22 juillet 1983.

Je pense que notre ami Jacek Rewerski doit avoir en magasin quelques paragraphes au sujet de cette funeste époque où le général aux lunettes noires avait mis la Pologne sous confinement politique. Les Polonais l'appelait aussi Zielona Wrona (la corneille verte) en référence à WRON l'acronyme de Conseil militaire de salut national (Wojskowa Rada Ocalenia Narodowego) qu'il avait créé et son uniforme était vert. 

A l'époque si vous étiez pris en dehors de chez vous c'est ?apanka c'était la rafle en direction des camps de confinement... 

Dans cette attente voici une courte vidéo (2 minutes) où on mesure toute ingéniosité de ces Polonais confinés. Avec quelques morceaux de fer blancs, quelques composants electriques de recupération les membres de Solidarno?? ont créé un réseau de radios clandestines qui rélayait les informations.

En bonus la chanson Zielona Wrona dont vous reconnaitrez la musique. Sous ce liens les paroles revisités de cette chanson mexicaine. 

 

Prevoyant, j'ai préparé mes semis pour les mois à venir...

Humour sourire de l epidemie coronavirus rire confinement post facebook toutpratique

Date de dernière mise à jour : mardi, 07 avril 2020