Kurijer Kazimierski numéro spécial décembre 2021

Pour qu'elles ne tombent pas dans les oubliettes de l’histoire.

Vidéo éloquante et percutante réalisée par notre ami Jacek Rewerski où il évoque les mois de décembre 1970 et 1980 et ses nombreuses victimes "Ofiarom Grudnia".

… cliquez sur l’image ci-dessous pour visionner cette vidéo.

Image1 6

En prolongement, deux bonus

Il y a quelques mois dans le cadre d’un voyage organisé par Jacek en Pologne pour des Angevins polonophiles une rencontre est organisée au musée Solidarnosc à Gdansk avec Lech Walesa. A cette occasion Jacek remet à Lech Walesa un exemplaire du recueil de poèmes rédigés en 1981-82 par Zbigniew Reweski, son papa exilé en France.

Voir la vidéo "Ofiarom Grudnia" poéme lu par Jacek Rewerski.

Dans cet autre poéme, l'auteur s'inquiéte de la maladie subite de Gomulka et interroge le médecin au sujet de la santé du premier secretaire du parti communiste polonais, monsieur Gomulka en décembre 1970 : voir ''Panie doktorze ?''. Poéme lu par Kacper Zborowski-Weychman.

Nous reviendrons prochainement sur ce recueil de poéme écrit par Zbigniew Rewerski.

Pour ceux qui voudrait aller plus loin :

  • Découvrir in extenso au format PDF et en Polonais ‘’Pan Tadeusz’’ d’Adam Mickiewicz. La traduction en français n’est que payante.
  • Découvrir un fac-simile du poème de monsieur Henryk Witkowski ‘’Polska’’.  Petite précision, une inversion d’image s’est produite lors du tournage de la vidéo. La photo du président polonais Ryszard Komorowski et de monsieur Witowski n’est pas à sa place, elle a été prise à une autre occasion (nous y reviendrons).  Il faut entendre : ‘’le poème a été lu il y a vingt ans au Consulat général de Pologne à Lille devant le Consul Marek Majewski’’. Veuillez nous excuser pour cette erreur mais il n’était matériellement pas possible, entre hier et aujourd’hui, de refilmer la scène et refaire la montage… Przypraszamy
  • Un dossier réalisé par les futurs bacheliers des lycées français à Varsovie et Prague sur cette Révolution Pacifique que fut l’épopée Solidarnosc. Du travail de professionnels, bravo à ces étudiants et à leurs professeurs pour ce travail d’investigation, un véritable travail de journalistes professionnels
  • Il n’est pas utile de savoir lire le Polonais pour feuilleter les 180 pages de ce document richement illustré pour comprendre ce qui s’est passé en Pologne pendant ce Stan Wojenny. Un collector à conserver.

Intermède musical

Comme toujours dans les moments dramatiques de son histoire (les partages, les Bolchéviques, les Nazis…) les Polonais savent mettre en musique les événements dramatiques et moments difficiles qu’ils vivent.

Voici quatre chansons qui illustrent cette période dramatique de 1970-1989 :

Souvent les Polonais parodient des mélodies existantes comme cette jolie mélodie mexicaine datant de la fin du XIX° que nous connaissons tous très bien. Elle avait déjà été chanté durant la seconde guerre mondiale sous le titre Teraz jest wojna. En décembre 1981, Jacek Baluch et Krzysztof Bryniarski ont réécrit des paroles de circonstance. Le titre est Zielona Wrona (le Corbeau Vert) en référence à l’uniforme vert du général Jaruzelski et du Conseil Militaire de Salut National le WRON (Wojskowa Rada Ocalenia Narodowego,) créé pour la circonstance. Et sous ce lien les paroles.

Quand Jacek nous a parlé de la mort de Zbyszek Godlewski en 1970, nous avons entendu quelques mesures de cette ballade pour Jan Wiszniewski. Vous pouvez en écouter ci-dessous dans deux interprétations très différentes :

Jacek Kaczmarski, le barde de Solidarnosc, interprète Mury, la complainte qu’il a composé de façon prémonitoire.  Et sous ce lien le paroles

Et pour terminer, pourquoi pas un petit tango, le tango du Régime ‘’Rezimowy tango’’.  avec son texte

Radio Solidarność (interdite en France). Pourquoi ?

  • Mai 1981, François Mitterrand est élu président de la République Francaise.
  • 9 novembre 1981, François Mitterrand met fin au Monopole des ondes ; c’est la naissance et l’explosion des Radios Libres en France.
  • 13 décembre 1981 Jaruzelski décrète en Pologne l’état de guerre (stan waojenny)
  • Le 18 décembre 1981, première émission de Radio Solidarno??, radio créée à Paris.  Comme on peut le lire sur cet extrait du journal le Monde : ‘’ Radio-Solidarnosc a l'ambition d'être écoutée et soutenue par la communauté polonaise de Paris, elle se veut avant tout une radio tournée vers les Français. " Ce n'est pas la communauté polonaise qui a le plus besoin de Radio-Solidarnosc, avancent les responsables. C'est le syndicat devenu clandestin, c'est la population polonaise, c'est toute la Pologne captive qui a besoin d'une radio entretenant à Paris l'intérêt, la fidélité et le soutien au pays ". 
  • Pourtant après quelques semaines d’existance (de décembre 1981 à mai 1982) le bureau et la Radio Solidarnosc, version parisienne seront interdits en France. Mais pourquoi Radio Solidarnosc (Paris) a-t-elle été interdite en France après quelques mois d’existence ?

Comme nous aujourd’hui, les Polonais ont été confinés. Pendant les 586 jours qu’a duré l’état de guerre, la loi martiale, le ‘’stan wojenny’’ privés de téléphone et d’informations objectives les Polonais ont créé leur propre radio clandestine Radio SolidarnoscWalczaca. Les émetteurs étaient rudimentaires, du bricolage fait maison. Ces mini-émetteurs n’avaient qu’une portée très limitée ne dépassant pas un kilomètre voire un peu plus ; suffisant pour tenir informer les habitants d’un quartier voire d’une petite ville de la situation et des manifestions et actions futures à mener… La première émission sera diffusée en avril 1982, au moment où Paris interdit la version française de cette radio !

 

Voici quatre liens que nous communique notre ami Casimirien Janusz Woch qui a vécu "in situ", de l’intérieur ces 586 jours de stan wojenny là-bas en Pologne.

  • Tout savoir sur NSZZ „Solidarnosc” (Niezalezny Samorzedny Zwiazek Zawodowy „Solidarnosc”) Syndicat Indépendant Autonome „Solidarnosc”(fondé en 1980)
  • Tout savoir sur Radio Solidarnosc dont la première émission en Pologne a eu lieu en avril 1982)
  • Tout savoir sur Solidarnosc Walczaca, organisation clandestine anticommuniste, opérant dans les années 1982-1992, fondée en juin 1982 à Wroc?aw à l'initiative de Kornel Morawiecki.
  • Tout savoir sur Radio Solidarnosc Walczaca (première émission en juin 1982) et écouter toutes les émissions
Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir à quoi ressemblait Radio Solidarnosc Walczaca

Image1 1

Et pour conclure quelques chiffres pour résumer et méditer sur le Stan Wojenny

Diapositive1 74

Je viens d’avoir la ou plutôt une réponse à la question posée plus haut : Pourquoi François Mitterrand a interdit Radio Solidarno??  France en Mai 1982 ?

Et si, en fin stratège, François Mitterrand avait simplement voulu faire plaisir aux cinq ministres communistes de son gouvernement et à son allié d’alors Georges Marchais, premier secrétaire du Parti Communiste Français. Ce n’est qu’une simple hypothèse de travail que j’émets mais qui mériterait d’être validée ou infirmée. A décharge pour François Mitterrand, et toujours en fin stratège, il n’a jamais empêché les dignitaires socialistes de l’époque de prendre la parole (en discordance parfois, mais cela faisait aussi partie de sa stratégie) sur le sujet ou de participer aux diverses manifestations unitaires organisés sur le territoire français en soutien à Solidarno??  ou simplement pour s’indigner de l’état de guerre en Pologne. Voir sous lien le 18 octobre 1981 les élus socialistes du Pas de Calais recevaient Lech Wa??sa dans notre internat à Vaudricourt. A contrario le Parti Communiste Français tout comme la CGT n’ont jamais participé à aucune de ces manifestations unitaires en faveur de Solidarno?? ou pour critiquer l’installation de l’état de siège en Pologne. Pourquoi ?  Qui sait ? Y-a-t-il eut de la conivence ou pourquoi pas plus simplement de l’inféodation du PCF et de la CGT au régime soviétique ? Ce n’est pas une affirmation, mais juste une question, je me répète, je ne suis ni historien ni politologue. Comment est-il possible que 11 000 syndicalistes et ouvriers soient arrétés, internés et jugés pour avoir manifestés pour plus de libertés et moins d’augmentations de prix et que ni le PCF ni la CGT ne s’offusquent. Mystère !

Si le Parti Communiste Français tout comme la Confédération Générale de Travailleurs ont fait la sourde oreille aux suppliques des travailleurs polonais de 1981 et se sont mis aux abonnés absents, la majorité des Français (sans le PCF et la CGT je répète) se sont mobilisés pour venir en aide à Solidarno?? et à la Pologne. Ce fut en particulier le cas de la Polonia de France. Il serait bien que quelqu’un ou quelqu’une se mette à écrire sur ce vaste sujet.

Pour notre part à la rédaction de Kurijer Kazimierski nous avons décidé de vous montrer comment parfois la petite histoire de l’internat saint Casimir de Vaudricourt s’est mise à flirter avec la GRANDE HISTOIRE DE LA POLOGNE ET DE L’EUROPE.  Lisez la suite sous ce lien.

 

 

Jacek Rewerski, Janusz Woch et René Zalisz (aka ZEDER) 11 décembre 2021

Date de dernière mise à jour : dimanche, 12 décembre 2021