Kurijer Kazimierski N°7

Kurijer Kazimierski N°7

diapositive1-png-4.jpgLa rédaction a trouvé originale la carte de vœux que nous a envoyé Czesław Horala et a décidé de l’arranger pour en faire l’éditorial du numéro de janvier 2013 de Kurijer Kazimierski.

Voilà nous y sommes, 2012 et sa fin du monde sont derrière nous. Nous voilà embarqués pour le Vol 2013 avec Kurijer Kazimierski

N'emportez dans vos bagages que les meilleurs souvenirs de 2012... laissez les mauvais moments aux objets perdus.

La durée de notre voyage sera d’exactement 12 mois.

Les prévisions météo pour ce vol de 365 jours sont : Santé, Amour, Joie, Harmonie, Prospérité et Paix.

L’Equipage et le Commandant de bord vous proposent le menu suivant, servi durant le vol de 365 jours :

Cocktail de l'amitié

Suprême de bonne santé

Gratinée de prospérité

Plateau d'excellentes nouvelles

Salade de réussite

Bûche du bonheur

Le tout accompagné de bulles d'éclats de rires et de bonne humeur.

Les prochaines escales sont : Vaudricourt le 1° mai, pourquoi pas la Pologne ou la Jordanie (voir ci contre) et toutes les autres réunions possibles entre casimiriens...

Bon et agréable voyage à bord du Vol 2013 en compagnie de Kurijer Kazimierski.

Merci à toi Czesław.

 

BREVES CASIMIRIENNES DU DEBUT DE L'ANNEE 1949

 

Le 6 janvier on tire les Rois à l'internat Saint Casimir

Voilà comment on en parle dans les chroniques casimiriennes de 1949. 

les-rois.jpg

 

La fève ou plutôt la noisette, ne se trouve pas dans une galette mais dans le Beignet Royal (pączek królewski) fait maison. Le soir du 6 janvier c'est beignet comme désert. A chaque table il y a autant de beignets que de convives, mais un seul de ces beignets est garni de cette noisette qui designera le Roi Casimirien.

diapositive1-png-18.jpg

Il arrive enfin, et Il s'installe pour très longtemps à l'internat Saint Casimir.

Annoncé à plusieurs reprises depuis des mois et dernièrement encore le 22 janvier 1949, le révérend père Bolesław Krachulec arrive enfin à l’internat saint Casimir le 27 janvier 1949. Comme relaté dans les chroniques casimiriennes de l’époque (voir ici ) il arrive au 15 place de la République à Béthune avec deux cantines militaires pleines d’instruments et surtout de partitions dont certaines sont de son crû. Dans ses bagages il a aussi ramené d’Angleterre un enthousiasme débordant et communicatif. Le 6 février 1949 les auditions individuelles de tous les casimiriens sont terminées. Celui qui deviendra Notre Chopin à tous annonce qu’il est en mesure de créer une chorale à quatre voix. Casimiriens vous connaissez tous très bien la suite pour l’avoir vécue à ses cotés et sous sa baguette…

Chopin KKn°7

Chopin c'est tous ces concerts donnés dans la France entière et à l’étranger jusque dans le Saint des Saints, la Basilique Saint Pierre de Rome devant S.S. Paul VI en 1966 ou à Monte Cassino en 1969! Je penses qu’à un moment ou un autre des cinquante années d’existence de l’internat toutes les paroisses polonaises du Nord de la France ont accueilli au moins une fois la chorale de l’internat Saint Casimir de Vaudricourt.

En 1950 il monte un orchestre et une troupe théâtre dont il ne reste que quelques photos... Malheureusement je ne vous en dirai pas plus parce que je n’ai pas connu cette époque. Je lance donc un appel solemnel aux casimiriens de la première génération : « Les Zygmunt, Kaziu, Henri, et autres Edmond, vous qui avez vécu cette époque, prenez un peu de votre pour coucher sur le papier tous ces souvenirs et faites nous partager ces anecdotes musicales et théâtrales… Cela serait magnifique. Qu’en pensez vous ?

Chopin, Le réverend père Krachulec n’est pas seulement ce musicien et cet homme de l’Art, il fut aussi notre professeur et formateur. Longtemps, comme économe, il a aussi tenu les cordons de la bourse de l'internat Saint Casimir, et ce n'était pas toujours facile! Pour évoquer toutes les autres facettes de ce Pilier incontesté de Saint Casimir il faudrait de nombreuses autres pages qui n’existent pas encore. J’invite donc tout casimirien qui le souhaite à nous soumettre ses écrits et souvenirs sur le père Krachulec ; mais tous les autres souvenirs écrits sur le Père Olejnik, Grabinski etc…seront aussi les bien venus.

Ojciec Krachulec est celui qui est resté le plus longtemps à l’internat. Arrivé en janvier 1949 rien ni personne n’a jamais réussi à l’éloigner de Saint Casimir ; exceptée en 2004, la Faucheuse. Oh, il n'est pas bien loin! Avec tous les autres Oblats défunts, il repose au cimetière de Vaudricourt. Tout casimirien sans aucune exception de la première à la dernière génération se souvient de cet homme de culture et de sagesse. Il a nous a tous fait chanter même ceux qui ne faisaient pas partie de la chorale comme par exemple le matin durant la messe quotidienne de 6 heures 30. Il ne manquait jamais une occasion pour saisir son « piano à brettelles » et nous faire chanter tous ces chants rassemblés dans le Śpiewnik Ludowy.

Janvier, c'est le retour des casimiriens à l'Internat. Comment vivions nous ces retours...

rentree.jpg

Rentrée à l'internat Saint Casimir en janvier 1964. On retrouve le dortoir, son lit et ses copains. De gauche à droite Jean Strzelczyk, Patrice Fraszczak, ?? et Henri Teodorczyk. Il va falloir s'installer pour les trois prochains mois. A l'internat Saint Casimir de Vaudricourt nous sommes tous pensionnaires, de vrais pensionnaires loin de nos familles pendant des semaines et des semaines.

Le retour à Vaudricourt  se fait dans les tous premiers jours de janvier, c’est souvent un dimanche. Trois Casimiriens nous racontent comment se passe ce jour de retour à l’internat selon qu’il habite à proximité ou pas de Vaudricourt.

Comment se passaient Les retours à l’internat après les vacances Les retours à l’internat après les vacances.

 

Apprenons à nous connaitre ! Robin est casimirien et artiste, le saviez vous ?

bentley-1.jpg

dino-20206-20gt.jpg

lanciaastura.jpg

peugeot-20-402.jpg

Certains les collectionnent en modèles réduits, les émirs du Golfe en possèdent d'authentiques, grandeur nature...

Passionné de voitures anciennes, Robin les peint en les magnifiant, en leur redonnant âme et  éclat.

robin.jpg

Robin Mompach casimirien de la promo 1969-1974 est infographiste à FR3 et artiste peintre. 

A l'internat Saint Casimir, sur les cahiers de géologie et de sciences naturelles de Robin, monsieur Hubert Vergeot mentionnait "travail d'artiste",  20/20.

En décembre 2012, le magazine ENGINE s'intéresse au travail de Robin.

Visitez le site de Robin pour tout savoir de ce Casimirien, de ces techniques et de son oeuvre.

Ah, j'oubliai, voici Robin et ses copains casimiriens de l'époque :

Debout de gauche à droite Richard Sarzynski, Richard Poczobyt, Bernard Gmerek, Frédéric Ziec et Robin   .

Accroupis à côté de l’abbé Robay il y a Roman Kraly, Daniel Zylinski et Geslak Jean-Marc.

3-70-sarzynski.jpg

 

 

 

Les Ralebols

Avec son épouse Sylvie, Robin a également créé le site des Ralebols. 24 adorables petits soldats engendrés par Dame Nature dans l'espoir d'une prise de conscience humaine. Symbole de révolte des raslebols, la grimace face à l'irrésponsabilité humaine quelle qu'elle soit. A voir absolument tous ces dessins pleins de fraicheur, d'humour, de beauté et de réalisme. Joli travail Madame et Monsieur Mompach, je pense que nous en entendrons parler de ces Ralebols.

diapositive2-png-7.jpg

Robin, à quand une jolie gouache de la camionnette Renault qui conduisait les casimiriens de Vaudricourt à Béthune ?

camionnette-2.jpg

camionnette.jpg

Et si Notre Site Casimirien existait aussi en polonais ?

Quelle bonne idée que tu as eu Richard !

Pendant ses vacances de Noël, Richard Sarzynski, casimirien de la promotion 1971-1974 nous a traduit dans la langue de Sienkiewicz le texte rédigé et exposé par Richard Kowalski lors des célébrations à Vaudricourt du 60° anniversaire de la présence des Oblats de Marie Immaculée en 2006. Merci à ces deux Richard, l'auteur et le traducteur.

Ce texte qui est un concentré de ce qu'a été la vie des casimiriens méritait d'exister dans la langue d’origine de nos parents ; D’autant plus que, le saviez vous, notre site est aussi consulté et lu en Pologne ! Un grand merci à toi Richard.S pour cette traduction de qualité. Jesteś mistrzem.

Aujourd’hui les internautes ont la possibilité de lire ces « Souvenirs d’Internat » en  polonais Français ou en  polonais polonais, et même  visionner Richard Kowalski en train de raconter ses souvenirs d'internat à la foule rassembler à Vaudricourt ce samedi de septembre 2006.

Voilà comment, en une année, a évolué Notre Site Casimirien. Hier quelques lignes de texte et une dizaine de photos, aujourd’hui un site multilingues et multimédia. Bravo à vous tous pour votre contribution. Poursuivons ensemble cette belle aventure en 2013.

Avant d’avoir un site multilingue nous créerons prochainement une page spéciale pour nos amis internautes polonais (Strona Polska).  Nous y rassemblerons tous les documents disponibles en langue polonaise. Pour cela la rédaction aura besoin des casimiriens polonophones. En effet à l’instar de Boby Lapointe qui pratique de la Guitare Sommaire, le polonais de Zeder, notre rédacteur, est à tout le moins sommaire voire même moins que sommaire.

Coup de projecteur sur ...

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui, nous dirigerons notre projecteur sur un francuź, mais un homme de grande culture. Nous l'évoquions juste ci dessus, il s’agit de Boby Lapointe. Il jongle de façon subtile avec les mots de la langue française.

La preuve ! Voici les parole de Méli Mélodie Méli Mélodie, une de ses compositions, imprimez les, vous en aurez besoin - j'en suis sûr-. Voici la musique. N’oubliez pas de mettre le son, et maintenant que vous avez les paroles sous les yeux, je vous mets au défi d'accompagner sans accroc Boby dans l'interprétation de cette magnifique chanson.

Alors ! résultats ! Sans les paroles, impossible de comprendre le moindre mot de ce chef d'oeuvre de la poèsie française !

Mais savez vous que cet « habile tricoteur des mots de la belle langue française », ce dilettante de la bande d’Anars à Georges Brassens est aussi un grand mathématicien. Louis Leprince-Ringuet, à qui Boby Lapointe présenta un traité de mathématiques à la fin des années 40, fut impressionné par sa rigueur de raisonnement et lui confia qu'il aurait pu se lancer dans la recherche. Il créa par la suite un mode de calcul basé sur le binaire, appelé la numération Bibi. J’ai lu récemment que dans des universités américaines on était en train de reprendre les travaux de Boby Lapointe pour savoir si en utilisant Sa Numération Bibi on pouvait encore améliorer le langage informatique.

Vous rendez vous compte ! S’il n’était pas disparu si tôt, il aurait pu devenir le Bill Gates de notre "hexagodécimal" (Hexagone/Hexadécimale. Wouai ! pas terrible ce jeu de mot -Zeder- Boby aurait fait beaucoup mieux).

Pour en savoir plus sur ce type génial voici une Biographie Biographie et de quoi en savoir plus sur la Numération Bibi Numération Bibi.  Ou encore ce site pour ceux qui veulent aller encore plus loin dans la numération Bibi.

diapositive1-23.png

Moi, j’aime beaucoup ce type et toute son œuvre.- je dirai même que je la préfère de loin au Rap d’aujourd’hui ! - Je ne suis pas le seul ! Demandez à notre président de vous chanter Bobby Lapointe -il le fera j’en suis sûr- Il connaît tout son répertoire, comme il connaît toutes les chansons du Śpiewnik ludowy de l’Internat Saint Casimir.

Mais sommes nous que deux à apprécier Boby Lapointe ? Attention Boby s'écrit avec 2B, mais les  ignares mettent 3 B à Bobby. Pas mal celle là !

N'oubliez pas ...vos prochaines sorties culturelles.

Pour les Ch'tis ... soirée cinéma ...

diapositive1-21.png

Tous les détails sont disponibles ici ...

Pour les parisiens à la Bibliothèque polonaise de Paris...

diapositive1-png-19.jpg

 Pour les détails cliquer sur l'image.

Pour les parisiens à la Bibliothèque polonaise de Paris...

diapositive2-png-6.jpgPour les détails cliquer sur l'image.

Avis de recherche concernant le père Feliks Rozynek...

C'est Erik R.  le petit fils d'un des amis et paroissiens du père Feliks Rozynek qui nous fait cette requête. Qui est au courant de l'exsistence d'une publication concernant le père Feliks Rozynek publiée après son décès en 1976? Qui a en sa possession cette publication ? qui sait où trouver cette publication?

 Mais vous souvenez vous du père Rozynek?  Sur la photo ci dessous, le père Felix Rozynek, avec la pipe dans la main est à la droite du Boss.

 r-p-jarek-rozynek-olejnik-stolarek.jpg

Voilà le souvenir que j'ai a du père Rozynek : Il était discret, et sous un air distant et même « bourru », avec sa grosse pipe et sa chevelure léonine je dirai qu’il m’impressionnait mais il était la gentillesse même. Il avait une conduite plutôt sportive au volant de sa 203. Son arrivée devant le Château était toujours remarquée et marquée par un crissement de pneus et des traces sur les graviers.

Il s’occupait principalement de paroisses proches de Vaudricourt mais logeait à l’internat Saint Casimir à Vaudricourt. Erik R. nous a transmis cette demande via Notre Site Casimirien.

Si vous avez la moindre info sur l'exsistence de ce document faites le nous savoir. Si ce document exsite, nous le retrouverons, mais Où ?  Ce document est peut être dans un numéro de Niepokalana. Qui sait où sont les archives de Niepokalana. Nous sommes preneur de toute info.

Petite colle. Qui a la réponse ? Pourquoi la mariée est elle habillée de noir ?

C'est Hubert Blazejewski (Polonais) qui nous propose cette magnifique photo datant de 1909 : le mariage de ses grands parents avec des interrogations. Voyez plutôt  ce document ce document, et avouez qu'ils ont de "la gueule" Nos Anciens sur les photos de cette époque.

Bonne question Hubert ! Mais qui a la réponse ? Je suis certain que nous les trouverons ces réponses auprès de nos amis casimiriens ecclésiastiques : Daniel, Jean-Pierre et autres Stasiu, ou peut être auprès de nos experts en polonité, n'est-ce pas Gaby, Jacek, Léon et autres Stas Richard, etc...

Nous attendons vos réponses avec impatience. Par avance merci. 

diapositive1-png-20.jpg

Notez déjà sur vos agendas, EN GRAS, SOULIGNE ET EN ROUGE...

19-janv-2013-png.jpg

 

Cześć Koledzy, i do zobaczenia 1° Maja

Date de dernière mise à jour : mardi, 22 janvier 2013