Kurijer Kazimierski n°13, novembre 2013

diapositive1-png-21.jpg

Dans le numéro 13 nous vous proposons de découvrir les rubriques suivantes :

 

Le Trésor des Casimiriens

Les Egyptologues ont la Pierre de Rosette, Les Chrétiens ont les Manuscrits de la Mer Morte, nous les Casimiriens nous avons aussi nos propres écrits fondateurs et fédérateurs : Kroniki Internatu Swietego Kazimierza. Il s’agit de l’histoire de notre Internat consignée par écrit au « fil du temps ». Tout y est précisément retranscrit à la plume jour après jour : vie quotidienne, effectifs, dates importantes et célébrations, exploits sportifs, faits divers, aller et venue des Oblats… une base de données riche et détaillée qui constitue une source sure et précise d’informations pour qui voudrait s’intéresser à l’histoire des Casimiriens et de notre internat Saint Casimir.

P1160769

Ces Chroniques de l’Internat saint Casimir permettent de mieux comprendre toutes les subtilités de l’Ame Casimirienne. Lire la suite …

Week-end Casimirien à Stella Plage.

Lors de notre réunion annuelle à Vaudricourt le 1° mai nous avons décidé d'organiser ce week-end à la mer.

Nous l'avons fait. Cliquez sur la photo pour voir comment s'est passé notre week-end à Stella

P1190136

A la demande générale, cette expérience sera renouvellée en 2014.

Vernissage de l’exposition d’arts plastiques organisée par Joseph Lutomski...

Nous étions présents à ce vernissage.Cliquer sur la photo pour tout savoir sur cette exposition.

Dsc03791

Do La Bassée ...

A chacune de nos rencontre pour la fête des anciens nous chantons ce succès de Kubiak. Mais connaissez-vous l'histoire de cette chanson ?

 A plusieurs reprises nous vous avons parlé de ce superbe site Bal Polonais consacré à la musique de l’immigration polonaise en France.  Un grand bravo à Francis Dudzinski cet expert de la musique polonaise en France. Si vous ne l’avez pas encore fait inscrivez-vous sur son blog pour recevoir « Sa lettre », une source de connaissances sur la polonité comme nous les aimons, nous les casimiriens.

Suivre ce lien pour tout savoir sur "Do La Bassée" .

Voici le lien qui vous conduira au « Bal Polonais » que nous propose Francis Dudzinski.  

A conserver dans vos Favoris et à consulter régulièrement. C’est une véritable encylopedie de la musique polonaise en France …

 

Où sortir ces prochaines semaines...

Pour les Ch'tis retenez le dimanche 15 décembre 2013 le concert de Koledy à Courcelles les Lens.

Pour les détails de ce concert et pour toutes les autres manifestations du mois de décembre, une fois de plus voir le site que nous propose Francis Dudzinski et son agenda de sorties.

C'était il y a cinquante ans ...

En mars dernier notre camarade le père Joseph Osinski fêtait ses 50 ans de prêtrise, nous vous en avons parlé il y a quelques mois. Dans l’intervalle nous avons retrouvé un document d’époque nous relatant les premiers pas de Joseph dans ce sacerdoce. Voyez  ce fac-simile collector de Glos Katolicki de mars 1963 cette copie collector de Glos Katolicki de mars 1963 

 

Entre 1914 et 1918, des polonais ont été contraints de se battre et de tuer d’autres polonais.

Pour le monde, le 11 novembre 1918 marque la fin de la Première Guerre Mondiale. Pour la Pologne cette date marque aussi le début de l’Indépendance, Podleglosc. Le 11 novembre 1918 pour la Pologne c’est la Renaissance de l’état polonais rayé des cartes de l’Europe depuis 1795.

Pour les polonais, La Première Guerre Mondiale fut véritablement une guerre fratricide au sens propre du terme. En effet près de 2,9 millions des soldats de souche polonaise ont combattu dans les armées Allemandes, Russes, Austro-hongroises ou alliés françaises ou anglaises… 

Ainsi, en 1914, des soldats polonais s’entrainant aux cotés de français à Bayonne ou à Nancy. C'était l' Armée Bleue,  Blekitna Armia du général Josef Haller.  

Diapositive1 41

Sur la photo ci dessus, on voit les soldats polonais du général Haller défiler le 14 juillet 1918 place de Concorde à Paris aux cotés des soldats français.

Près de 500 000 soldats polonais sont morts durant ce conflit fratricide. Rien qu' à Verdun 70 000 polonais ont perdu la vie. La moitié dans les rangs allemands, l’autre moitié dans les rangs français. Voir article trouvé par notre ami Jean Strzelczyk.

Tout savoir sur la participation de la Pologne à cette Première Guerre Mondiale

Un réveillon de rêve dans les Carpates en Pologne

Notre ami Jacek Rewerski nous propose de passer le Nouvel An à la polonaise et à la montagnarde dans le massif des Tatra (Carpates). Découvrez les traditions et un folklore authentique dans un cadre majestueux et féerique de l’hiver polonais (Cracovie, Zakopane, Chocholow, Poronin…). Cliquer sur la photo ci dessous pour avoir toutes les informations sur ce réveillon original.

diapositive1-35.png

Le saviez-vous ?

Il y a 2500 ans, la Pologne était déjà habitée ... La preuve cette découverte faite durant l'été 2013. Cliquer sur la photo ci dessous pour tout savoir sur cette découverte. 

Diapositive1 42

C'est la période proto-slave. A partir du VIe siècle av. J.-C., la Pologne devient le terrain d'incursions scythes et sarmates à l'est, et celtes et germaniques à l'ouest. Les envahisseurs s'assimilent souvent et s'installent sur les territoires conquis. A part les destructions, ils apportent sur nos terres des acquis de civilisation. Ces conquêtes incitent également l'intérêt des marchands. Les premières traces de la route de l'ambre (de la mer Baltique jusqu'à Rome) datent du Ve siècle av. J.-C.
 

Après une longue abscence, il a récement rejoint le Club des Casimiriens...

Souvenez vous de Richard Dobrzelewski (promo 1956-1963), à droite sur la photo. Son surnom : "Ch'Dob"

Classe 1

Richard vient de rejoindre le Club Casimirien il y a quelques jours. Aujourd'hui Richard habite à Nice.

Comme beaucoup d'entre nous, « Ch’Dob » comme on le surnommé a occupé la fonction de dzwonnik (sonneur de cloche), de sacristain ou de surveillant de studium. Il a aussi exercé la fonction de "diable" lors de la fête de Saint Nicolas. Vous vous souvenez de ces deux acolytes de Saint Nicolas chargés de corriger avec leur fouet les casimiriens particulièrement turbulents. Personnellement je me souviens ou plutôt, mes fesses se souviennent de ces soirées de saint Nicolas.

Richard se souvient bien de ces mois de novembres où dans le parc on faisait cuire les châtaignes sur des foyers dignes de l’homme de Cro-magnon. Avec son copain Antoine Wolniewicz il lui arrivait de chaparder quelques œufs et les cuisiner clandestinement accommodés avec des orties. Qui sait ce qu’est devenu Antoine Wolniewicz ?

Après l’internat et le service militaire il travaille comme éducateur avant de prendre la gérance de plusieurs stations-service en région parisienne et plus au sud.

Il y a 15 ou 20 ans il se souvient avoir été arrêté pour excès de vitesse sur l’autoroute A1 près de Senlis. Il a bénéficié d’une amnistie immédiate quand le gendarme, un capitaine à l’époque a consulté ses papiers. Le contrevenant et le gendarme étaient deux casimiriens originaire de la même paroisse ! Par le plus grand des hasards « Ch’Dob » comme on le surnommait aurait pu être verbalisé par « Laurel ».

Aujourd’hui à la retraite Richard vit avec sa compagne à Nice. Il a deux filles et quatre petits-enfants.

N'hesitez pas à le joindre voici toutes ces coordonnées :

Richard Dobrzelewski
Résidence Barety
6, ruelle Saint Roch
06300 Nice.
Tel 04 89 14 72 40  ou 06 22 69 53 39
e-mail : richard.dobrzelewski@sfr.fr

 

Avis de recherche

Deux internautes, non casimiriens, auxquels nous souhaitons répondre rapidement recherchent des informations sur Christophe Manczak. Nous nous souvenons tous de ce Casimirien originaire de la région de Valenciennes qui a passé cinq à six années à l’internat dans les années soixante.

diapositive1.jpg

Tout le monde se souvient de ce garçon, imposant et doux à la fois. Il porte le numéro 11 dans l’équipe de basket de l’internat vice-championne de France UGSEL en 1964. C’est aussi un solide lanceur de poids, disque, javelot… Il a participé à plusieurs vacances casimiriennes. Je me souviens de son papa à la tête à la tête d’une entreprise forestière, venu pour abattre dans le parc quelques arbres dangereux, ou permettre l’aménagement de la piste de course. J’avais été impressionné par les engins utilisés pour réaliser ces travaux.

Qui parmi nous, les casimiriens,  a d’autres informations sur notre ami Christophe qui aujourd’hui, à notre connaissance Christophe n’est plus des nôtres ; Des informations sur la période casimirienne, bien sûr, mais aussi des informations sur la période post casimirienne, … A notre connaissance Christophe se serait installé dans le centre de la France, peut-être dans la région du Mans où il aurait travaillé ou peut-être créer une structure d’accueil pour enfants en difficultés ou déficients.

Tu as connu Christophe Manczak, tu l’as côtoyé à l’internat, ou au-delà. Communique-nous ces informations par écrit (mail ou courrier postal) ou par téléphone au 01 34 67 06 35 ou 06 84 10 10 25. Nous les transmettrons aux deux internautes demandeurs et pour nous, cela nous permettra de créer sa biographie. Nous sommes certains que tu nous aideras dans cette quête d’informations concernant notre copain casimirien.

Date de dernière mise à jour : jeudi, 22 mai 2014