1919-2019 CENTENAIRE DES ACCORDS FRANCO-POLONAIS SUR L’IMMIGRATION

3 septembre 1919, signature de la convention d'immigration entre la France et la Pologne

Dans les années de l’entre-deux-guerres, des centaines de milliers de Polonais quittent leur pays pour venir travailler en France. Cette émigration massive est non seulement voulue, mais organisée dans ses moindres détails par l’État français et la jeune nation polonaise, par le fait d’une convention franco-polonaise signée le 3 septembre 1919. 

Nous avons longuement écrit sur ce sujet de l'immigration polonaise en France. Vous pouvez aussi relire l'article de Janine Ponty :  Les travailleurs Polonais en France, 1919-1939

Sous ce lien, la brochure de 75 pages réalisée par la région Hauts de France pour NE PAS OUBLIER ces ''Polaks'' nos Anciens grace à qui nous sommes ici aujourd'hui. Ils ont fait de nous ce que nous sommes devenus. Aujourd'hui ces Polaks émigrés ont tous disparus, beaucoup dramatiquement écrasé par des  blocs de ce riche anthracite ou étouffés par sa poussière (cette saleté de silicose). N'OUBLIONS PAS TOUS NOS ANCIENS...

Quelques images de la Polonia du Nord de la France

C’est dans cette région Haut de France que la diaspora polonaise est la plus nombreuse et l’empreinte polonaise la plus profonde. Un siècle après l'installation des premiers migrants dans le bassin minier, de nombreuses associations font perdurer les traditions polonaises. L’héritage polonais y est toujours vivant.Valentine Zalisz, ma mère, 1° au 3° rang à droite. Ma grand mère Josefa Jancki, 2° au 3° rang à gauche.Les femmes du Rosaire de Bully les Mines sont photographiées en 1932 devant l’estaminet franco-polonais Janicki Joseph créé par mon grand-père. On reconnait ma maman Valentine Zalisz-Janicki, première en partant de droite au troisième rang. lire comment les familles Zalisz-Janicki sont arrivées en France.

Avant de vous donner une liste non exhaustive des manifestations qui se dérouleront dans les mois à venir, nous vous proposons cette vidéo trouvée dans les archives de l’INA, un reportage réalisé en 1975 sur les Polonais dans le Nord de la France.

 

Stanis le Polak, un spectacle incontournable, un bijou, .

Si vous n’avez pas encore eu l'occasion de la voir, nous vous recommandons cette magnifique comédie musicale qui en 100 minutes retrace 100 ans de vie à la polonaise dans les mines du Nord de la France

Et plutôt qu’un long discours visionnez la bande annonce

Voici quelques dates 21 septembre 2019 au Colisée à Lens, 28 septembre 2019 Salle Bruno à Dourges. 3 novembre 2019 au Kursaal de Berck.

Henri

Il y aura certainement une représentation près de chez vous renseignez-vous …

Fêtons la Pologne : danse, musique, théâtre, film, exposition, gastronomie

Dans le cadre du centenaire de l’amitié franco-polonaise, la Ville de Liévin a décidé de proposer à l’ensemble des habitants une série de manifestations du 3 au 18 septembre 2019. A cette occasion un temps fort sera programmé à l’Arena Stade Couvert le samedi 14 septembre 19h à 23h autour de la gastronomie, de la musique et des danses polonaises


Toutes les informations sur ces manifestations.

Lievin

POLOGNE. PEINDRE L’ÂME D’UNE NATION

Exposition du 25 septembre 2019 au 20 janvier 2020 - Louvre-Lens, Lens

L’année 2019 marque le centenaire de la signature, le 3 septembre 1919, de la convention entre la France et la Pologne « relative à l’émigration et à l’immigration », qui entraîne l’arrivée massive de travailleurs polonais en France et plus particulièrement dans le bassin minier du nord du pays. Pour commémorer cet événement marquant pour l’identité du territoire, le musée du Louvre-Lens propose une grande rétrospective sur la peinture polonaise du 19e siècle, en étroite collaboration avec le Musée national de Varsovie et avec le soutien de l’Institut Adam Mickiewicz.

Toutes les informations sur cette manifestation...

Peinture

 

Sto lat ! La Polonia a cent ans

Exposition du 3 septembre au 24 novembre 2019 – Maison syndicale des Mineurs, Lens

L’exposition « Sto lat ! La Polonia a cent ans » retrace les parcours des familles venues de Pologne, examine les modalités de rencontre entre les deux cultures et pose la question de la transmission de leur mémoire jusqu’à nos jours.

Tout savoir sur cette manifestation.

Sto lat

KASIMIR ZGORECKI. PHOTOGRAPHIER LA « PETITE POLOGNE »

Exposition du 25 septembre 2019 au 30 mars 2020 - Le Pavillon de verre, Louvre-Lens, Lens

Kasimir Zgorecki fait partie de cette diaspora polonaise. Chaudronnier de formation, il ne travaille que six mois dans les mines, avant de se tourner vers la photographie professionnelle. En prolongement de l’exposition POLOGNE, le Musée du Louvre-Lens propose une rétrospective de l’œuvre du grand photographe documentaliste.

Tout savoir sur cette manifestation.

Zgorecki

 

N’oublions pas aussi Septembre 1939.

Saviez-vous que le premier mort de la Seconde Guerre Mondiale est un Polonais, Franciszek Honiok . C’était le 31 août 1939, le lendemain les Nazis envahissent la Pologne  Il sera même le prétexte pour Hitler pour envahir la Pologne. En savoir plus sur l’affaire de la Station radio de Gliwice, cette Fake news montée de toute pièce par Hitler pour justifier l’invasion de la Pologne. Lire sous ce lien le chapitre Opération Tannenberg.

Du 1er au 7 septembre 2019, à l’occasion des 80 ans de l’éclatement de la Seconde guerre mondiale, le Centre d’Histoire et de Mémoire, Saint-Omer propose une série de 4 films polonais autour de la seconde Guerre Mondiale.

1er septembre à 20h - Correspondant Bryan (de Eugeniusz Starsky) / avec une introduction

3 septembre à 20h - Katyń (Andrzej Wajda)

6 septembre à 20h - Insurrection de Varsovie (de Jan Komasa) / avec une introduction

7 septembre à 20h - Fighting for others, Dying for Poland (de Bart Verstockt),en présence du réalisateur , avec une conférence de Jacques Wiacek sur la 1re division blindée polonaise dans le Nord de la France, à 18h

Tout savoir sur ces manifestations

Guerre

Petite mise au Point sur l’histoire de l’arrivée des Mineurs Polonais en France.

Il serait faux de penser que tous les mineurs polonais sont arrivés dans les mines du Nord de la France à partir de la signature de cette convention du 3 septembre 1919.

Comme on peut le lire dans cet article du Temps datant du 10 avril 1914 , Henri Vimard y décrit avec précision la vie de ces mineurs polonais arrivés en 1909 et travaillant pour la Compagnie des Mines de Vicoigne et Noeux. Il faut se souvenir qu’à l’époque les mines étaient privées ; elles ont été nationalisées en 1947. C’est Witold Czartoryski, petit fils d’un prince polonais émigré en France en 1932 qui pris l’initiative de faire venir un contingent de polonais de la Ruhr en Allemagne. Czartoryski était un des actionnaires majeurs de cette compagnie des Mines.

Dans le livre Loos-en Gohelle à la recherche de son passé, un chapitre entier est consacré à Achille Saletzki, ouvrier-poète de la Mine. Achille est né le 26 juillet 1881 à Noyelle Godault où son père polonais était mineur. Achille vécu la plus grande partie de sa vie à la Cité 5 de Loos en Gohelle. Il descend au fond à l’âge de 13 ans en tant que galibot. Il meurt à 23 ans. Il est connu pour son recueil de poèmes Appolon d’ins carbon. Je pense que le patronyme de la famille a dû être mal orthographié à un moment ou à un autre des diverses transcriptions. La bonne orthographe serait plutôt Zalecki…

Loos

 

Un peu de lecture pour aller plus loin sur le sujet...

Sous ce lien vous trouverez une bibliographie exhaustive préparée en 2011 par Janine Ponty pour l'exposition Polonia, des Polonais en France depuis 1830.

Comme l'a écrit Janine Ponty dans cet article : L'intégration des Polonais a aussi été difficile. Ce ne fut pas qu'un long fleuve tranquille... Il ne faut pas l'oublier. La xénophobie n'est pas un phénomène récent...

Et parmi les nombreux autres recueils sur le sujet je vous en propose trois:

 

 

Date de dernière mise à jour : dimanche, 28 février 2021