8 juin 1945, il y a 75 ans ...

8 juin 1945, quelle belle journée !

Londres, 8 mai 1945. C'est une grande et folle journée c’est « Victory in Europe Day ». Les alliés fêtent la victoire sur le nazisme. La foule est dans la rue, les militaires défilent…

8 juin 1945

A Whitehall, Winston Churchill, le Vieux Lion prononce un de ses discours dont il a le secret : « Ce n'est pas la victoire d'un parti, d'une classe sociale ou d'une partie du pays, c'est la victoire de toute la grande nation britannique. Nous avons été les premiers à tirer l'épée contre la tyrannie. Avant de nous retrouver seuls contre la plus formidable puissance militaire jamais vue… ».

Fait unique dans les annales du royaume, le roi et la reine apparaissent six fois dans la journée au balcon de Buckingham pour saluer la foule immense. Les princesses Margareth et Elisabeth quittent même le Palais, escortées d'officiers de la Garde, pour aller se mêler à la foule en liesse.

 

Le défilé est grandiose. Mais le commandement britannique ne laisse pas les Polonais participer au défilé de la victoire (comme auparavant à Rome). Pourtant les soldats polonais ont joué un rôle clé dans la bataille de Londres, dans celle de Normandie, la libération des Pays Bas, ou à Monte-Cassino en Italie en mai 1944, en ouvrant la route vers Rome. Les polonais ont représenté un de plus importants contingents parmi les forces allées. La Pologne a combattu depuis le premier jour, depuis le 1er septembre 1939, sans jamais avoir déposé les armes… Une nouvelle trahison dictée par la «realpolitik», pour ne pas déplaire à Staline.
Ces deux discours de Churchill résument parfaitement la situation :
Le 22 août 1944, Churchill, félicitant les soldats polonais, dit au général Anders :
« Vous devez nous faire confiance, si la Grande Bretagne est entrée dans cette guerre, défendant le principe de votre souveraineté, je peux vous certifier que jamais nous ne vous abandonnerons. ».

Le 21 février 1945, le premier ministre britannique s’adresse ainsi à général Anders :
« … Nous n’avons jamais garanti vos frontières orientales. Nous avons aujourd’hui assez de soldats et nous n’avons pas besoin de votre aide. Vous pouvez prendre vos divisions. Nous nous débrouillerons sans elles. »

Mais il ne faut pas oublier non plus un autre défilé de victoire, celui de 8 mai en Algérie, surtout à Sétif. Les combattants algériens engagés dans les troupes coloniales françaises sur les fronts italiens notamment, voulurent eux aussi célébrer l'événement, en mélangeant drapeaux français et algériens. L'armée française a tiré à balles réelles....

Jacek Rewerski

8 juin 2020

Pour accompagner ce billet de Jacek, un peu de rock polonais.

Kuba Sienkiewicz chanteur et compositeur du groupe Elektryczne Gitary raconte la même histoire que Jacek, mais en chanson.

Quelle honte à nos amis britanniques d’avoir oublié de faire défiler nos Polonais pour faire plaisir à Staline !!! Wstyd i Hanba.

Cliquer sur l'image pour voir la vidéo.

Deux films sur Ces sacrés étrangers dans la bataille d'Angleterre

Ci cholerni  cudzoziemcy  w Bitwie o Anglię.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir le film. 

5aed139ac25b8d76b5117e7a8bcc6896

 

Dywizion 303 : prawdziwa historia.

Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir le film. 

Mv5by2i1yjqymmitzdllzc00m2izlwi1nmutmmvhnzuzotdizgjmxkeyxkfqcgdeqxvymjmwota0ng v1

 

Date de dernière mise à jour : lundi, 08 juin 2020