Kurijer Kazimierski n°8, Mars 2013.

Numéro anniversaire

diapositive1-2.pngCette année la saint Casimir coïncide avec l’anniversaire de notre site Casimirien, l’occasion pour notre président de nous glisser un mot.

Le fil rouge de ce numéro de Kurijer Kazimierski sera le mot Casimir, Casimir dans tous les états :

- La première fête de Saint Casimir à l’internat en 1948
- Vatican II et la liturgie du 4 mars  
- Les saints Casimir 
- Voyage au sein de quelques communautés casimiriennes
- Casimir, le tissu
- Casimir le film
- Casimir la chanson
- Casimir, les Sciences & Techniques
 

Nous nous souviendrons également de ce 4 mars 2013 comme celui de la naissance de la version en langue polonaise de notre site casimirien : Strona Polska Kazików.

Mot du Président

rk.jpg

Chers amis casimiriens, drodzy Kaziki,

Un an déjà, un an depuis le lancement de Kurijer Kazimierski. Lorsque pour la première fois nous avons tracé les grandes lignes de ce projet avec René, notre ambition était alors, modeste et se limitait a une lettre d’information, que nous avons voulu simple, avec la volonté d’être le liant entre quelques amis qui soit se sont perdus de vus, soit n’ont pas réussi à reprendre contact avec leurs amis d'enfance.

Quel chemin parcouru depuis ces modestes débuts...Aujourd'hui, le bilan est impressionnant 130 adresses Mails, plus de 1200 emails échangés en 12 mois, des amis qui se retrouvent, un carnet d’adresse qui se remplit...

Mais surtout, une histoire qui se grave progressivement dans le marbre, qui s’écrit, enrichie de mille photos, de milliers de lignes et de souvenirs, témoins de notre passé si original ...

Merci à René, le grand ordonnateur de Kurijer Kazimierski, merci à ceux, une quarantaine de casimiriens, qui sont venus nous rejoindre qui ont pris la plume et ont contribué au projet, faisant ainsi de ce courrier l’affaire de tous. Merci à Richard Sarzynski qui a pris en charge la traduction de notre lettre et permit ainsi à la Pologne de découvrir que dans le Nord de la France vivait une petite Pologne...Avec des petits gars que l'on formait à la grammaire, à l’histoire, la littérature ou la langue polonaise...

Alors quelle suite maintenant et que peut-on attendre après cette première année de notre Kurjier ? 

Je pense que nous devons:

  1. Poursuivre notre devoir de mémoire, en enrichissant toujours ce courrier de photos, de films, de souvenirs, d’écrits...avec la volonté de transmettre ce capital à nos enfants nos petits enfants et aux générations qui suivront...
  2. Il nous faudra le partager avec le plus grand nombre. C’est à dire l'ouvrir à celles et ceux qui nous entourent, qui nous aiment peut être cela contribuera t il a les aider à mieux nous connaitre.
  3. Transmettre notre histoire à celles et ceux qui ne nous connaissent pas forcement mais que notre communauté intéresse sur le plan sociologique, historique, ethnologique...

En effet Kurijer Kazimierski, c'est aussi plus de mille pages visitées par mois, par plus de 20 pays dont la Pologne! Ce constat nous invite à l’ouverture Certes nous protégerons notre confidentialité et resterons entre nous pour tous échanges intimes nous concernant, mais le moment est venu de partager! Partager et nous ouvrir encore d’avantage.

Enfin et depuis novembre maintenant et après plus de 20 ans de silence les couloirs de Saint Casimir raisonnent à nouveau de cris d’enfants scolarisés sur ce site, l’école du village de Vaudricourt sera inaugurée le 16 Mars prochain et nous y serons. Que ce lieu qui a contribué à notre éducation reste et poursuit sa vocation de formation, me réjouit.

Pour terminer je ne désespère pas qu'un jour l’un d’entre nous prenne la plume avec une ambition plus grande encore, et écrive l’histoire de ces petits gars d’origine polonaise en s’appuyant sur nos témoignes et sur Kurijer Kazimierski.

Au plaisir de vous retrouver le 1er MAI à Vaudricourt.

Aujourd’hui comme durant nos séjours à l’Internat, le 4 mars demeure un jour particulier. Je vous souhaite une bonne fête de Saint Casimir.

 

Richard Kowalski

Président des Anciens Elèves de l’Internat Saint Casimir de Vaudricourt

4 mars 2013

 

4 mars 1948, Jean Sliwa raconte cette journée Casimir...

Retranscription du texte figurant à la date du 4 mars 1948 dans les « Kroniki Sw Kazimierza »

Cliquer pour agrandir :

st-casimir-sliwa.jpg

Saint Casimir

Liturgie du 4 mars, Saint Casimir.

Durant nos séjours respectifs à l’internat le 4 mars était un jour particulier. Nous avions en général droit à deux messes. La première juste après le réveil, était une messe que je qualifierais de silencieuse et rapide. La messe solennelle avec chants, et sermon avait lieu plus tard en milieu ou fin de matinée. La rédaction vous propose de revoir la liturgie de cette journée particulière pour nous Casimiriens.

Vous trouverez ci-dessous les textes en vigueur avant et après Vatican II. A vous de choisir selon la génération à laquelle vous appartenez. 

Pour les casimiriens d'avant 1965, et pour les Casimiriens d'après 1965.  

Dans les 2 cas (avant & après Vatican II) ce qui faisait la sollennité de la fête de saint Casimir (qui se célébrait généralement dans le temps du carême comme cette année) c'est le GLORIA et le CREDO qui manifestaient la joie que nous avons tous connus à Vaudricourt de ce jour particulier du 4 mars où, en costume de parât, nous participions à la messe solennelle & aux autres festivités. 

Juste quelques mots concernant Vatican II...

... Le IIe concile œcuménique du Vatican, plus couramment appelé Vatican II, est le XXIe concile œcuménique de l'Église catholique. Il est ouvert le 11 octobre 1962 par le pape Jean XXIII et se termine le 8 décembre 1965 sous le pontificat de Paul VI.

On le considère généralement comme l'événement le plus marquant de l'histoire de l'Église catholique au XXe siècle, symbolisant son ouverture au monde moderne et à la culture contemporaine faite de progrès technologiques considérables, d'émancipation des peuples et de sécularisation croissante. Des réponses aux questions modernes sont cherchées dans un retour aux racines du christianisme1 : la Bible (sur la base de nouvelles recherches bibliques), la patristique et la grande Tradition (élaborée par les conciles, les papes et les traditions diocésaines transmises depuis le premier évangélisateur par succession apostolique).

On débat notamment des célébrations liturgiques, du rapport que l'Église catholique doit entretenir avec les autres confessions chrétiennes, avec les autres religions, et la société en général. Mais aussi de thèmes plus spécifiquement théologiques, comme la liberté religieuse et la Révélation.

Abbé Daniel Zylinski. 

Bonne Fête à tous les Casimiriens. 
Daniel. Z

Casimir, le saint Patron de la Pologne, de la Lithuanie et de notre école...

kazimierz-vierge-2.jpgSaint Casimir, prince de la dynastie des Jagellons, troisième enfant et second fils des treize enfants du roi Casimir IV Jagellon de Pologne (1427 + 1492) et d'Elisabeth d'Autriche, naquit le 3 octobre 1458, à Cracovie. Pieusement élevé par sa mère, il fut formé par les leçons du chanoine Jean Dugloss, futur archevêque de Lemberg, et de l'humaniste Philippe Bonacorsi (Callimaque). Dévot à la sainte Vierge, méditant les mystères de la Passion, le prince Casimir se tenait constamment dans l'exercice de la présence de Dieu et, inviolablement attaché à la chasteté, domptait ses passions par une vie d'austères mortifications.

En 1471, il accepta, pour complaire à son père, son élection au trône de Hongrie. Or, à peine touchait-il les frontières de Hongrie, qu'il se retira parce qu'il avait appris, outre que le pape Sixte IV désapprouvait l'entreprise, que le plus grande partie du peuple hongrois était favorable au roi Matthias. Ses troupes furent battues en Slovaquie (1472) et il retourna en Pologne. Il se retira trois mois dans le château de Cobzki pour expier l'injustice de l'expédition. Puisque son frère Wladislas était roi de Bohême, il semblait que Casimir serait roi de Pologne où il prit part au gouvernement qu'il administra sagement pendant que son père s'assurait la Lituanie destinée au cadet Jean-Albert (1479-1483). Le prince Casimir refusa d'épouser la fille de l'empereur Frédéric III (1481). De mœurs très pures, habitué à la mortification, il était vivement attaché à la chasteté et puisait sa force et sa joie dans l'adoration du Saint-Sacrement et la dévotion à la Vierge Marie.

Atteint de tuberculose pulmonaire, il rejoignit ses parents en Lituanie où il mourut, à Grodno, le 4 mars 1484. Son corps fut porté dans la chapelle Notre-Dame, en l’église cathédrale de Vilna, capitale de son duché de Lithuanie. Saint Casimir laissa le souvenir d'un jeune prince intelligent et généreux, toujours joyeux, dévoué aux affaires publiques et aux pauvres, en même temps que, par-dessus tout d'un homme de prière et de renoncement. Lorsqu’en 1604, on ouvrit son tombeau pour sa translation dans l’église que Sigismond III venait d’élever sous son vocable, on trouva son corps frais et entier qui, entre ses mains tenait Cet hymne à la Vierge. Cet hymne à la Vierge..

Pour tout savoir du saint Patron de notre école voici une biographie en Français en Français ou en polonais en polonais.

Les autres Bienheureux Casimir...

108 martyrs polonais victimes de la barbarie nazie, durant la Seconde Guerre mondiale, ont été béatifiés à Varsovie, sur la place Pilsudski, le dimanche 13 juin, lors du voyage en Pologne (5-17 juin 1999) du pape Jean-Paul II. Les martyrs du nazisme sont morts pour la plupart dans les camps de concentration. Des prêtres diocésains et religieux furent arrêtés parce qu’ils refusaient de renoncer à leurs activités pastorales, défendaient les Juifs ou les communistes.  

 Ils sont trois mille six cent quarante six prêtres polonais, jugés dangereux pour le régime Nazi à avoir été déportés dans les camps de concentration nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. La quasi totalité n'en est jamais revenu.De nombreux prêtres furent fusillés par raillerie le Vendredi Saint. Parmi eux trois se prénommaient Casimir, une Kazimira et un portait le patronyme de Kazimierski.

 Bienheureux Casimir Grelewski (1907-1942) (fête le 9 janvier) Un prêtre « dangereux » aux yeux des nazis. Le père Casimir Grelewski était un prêtre du diocèse de Sandomierz, actuellement Radom, en Pologne. Il était également préfet dans des écoles de la ville. Après l'invasion de la Pologne par les troupes du IIIe Reich, son zèle de pasteur le désignait à la vindicte de l'occupant nazi, qui déportait, depuis septembre 1939, les prêtres catholiques polonais, jugés « dangereux » pour le régime, tyrannique et païen. Le père Casimir fut arrêté le 24 janvier 1941, en même temps que son frère Stefan, et ils furent déportés au camp de concentration de Dachau. Ils subissaient les mesures de rétorsions nazies à chaque intervention de Pie XII contre la politique du Reich. Un témoin rapporte que le P. Casimir, un jour frappé violemment par un kapo, le père Casimir se releva, fit le signe de croix sous les yeux de celui qui venait de le frapper, ajoutant avec calme : " Que Dieu te pardonne. " Ces paroles déchaînèrent son agresseur, qui se rua sur lui et le roua de coups en hurlant : " Je t'expédie tout de suite chez ton Dieu, moi ! ". Il fut pendu dans le camp le 9 janvier 1942. Avant de mourir, il exhortait ses bourreaux : " Aimez le Seigneur ! ".

Bienheureux Casimir Gostynski (1884-1942) (fête le 6 mai) Polonais du diocèse de Lublin, le bienheureux Casimir Gostynski fait partie des Pédagogue hors pair, son influence sur la jeunesse attira sur lui l'attention de la Gestapo. C'est en tant que prêtre catholique qu'il fut arrêté le 11 janvier 1940, puis déporté au camp de concentration de Sachsenhausen, avant d'être expédie à Dachau. Casimir Gostynski continuait d'exhorter ses compagnons de captivité. " Si le Christ a souffert, disait-il, nous devons nous aussi suivre son exemple et accueillir la souffrance. " Au bout de deux ans, la faim, et les travaux forcés l'avaient considérablement affaibli. Les tortures l'achevèrent. Il fut reconnu inapte au travail , ce qui signifiait la chambre à gaz avec le " transport des invalides ". C'était le 6 mai 1942.

Bienheureux Casimir Sykulski (1888-1941) (fête le 1° décembre) Lors de l'attaque de la Pologne en 1939, il est curé de Koskie, sa ville natale. Il reprend alors ses actions pour aider les malades, les nécessiteux, les évacués, les enfants et leurs mères... Il fut arrêté puis relaché en 1939. Au moment de l'invasion de l'URSS il fit partie du convoi massif qui eut lieu entre le 24 et le 26 octobre 1941 à destination d' Auschwitz. Il fut détenu au bloc numéro 8, puis au bloc numéro 18. Il fut fusillé le 11 décembre 1941, son corps fut brûlé au four crématoire.

Bienheureuse Kazimiera Wolowska. Les juifs retrouvés par les nazis dans un grenier du couvent des sœurs de l’Immaculée Conception furent la cause des tortures et de la mort des religieuses Bogumila Noiszewska (Maria Ewa) et Kazimiera Wolowska (Maria Marta), fusillées à Slonim en 1942.

Bienheureux Edward Kazmierski

Pour en savoir plus sur ces bienheureux ...  

Voyage virtuel au sein de quelques communautés casimiriennes dans le monde, en France...

En quittant saint Casimir de Vaudricourt, rendez vous au 119 rue du Chevaleret à Paris. Vous trouverez une maison d’accueil franco-polonaise portant le nom d’Œuvre de Saint Casimir créé en 1846. Depuis plus de 150 ans, sa vocation a été d’héberger et de soigner des blessés des nombreux conflits qui ont eu lieu depuis 1831, date de la première insurrection, jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, ainsi que des personnes âgées, sans oublier les enfants réfugiés de Pologne  qui n’ont cessé d’être accueillis jusqu’en 1989, date de la reconquête de la souveraineté polonaise. En savoir plus...  

Cap à l’Est.

L’église Saint Casimir de Varsovie de style baroque, projeté par le fameux architecte Tylman van Gameren, fut construite entre 1688 et 1692 grâce aux fonds de Jan III Sobieski et son épouse Maria Kazimiera. Tout comme l’Église de la Transposition rue Miodowa, l’Église St-Casimir fut construite en tant qu’acte de gratitude pour la victoire de Vienne. Lors de l’Insurrection de Varsovie en 1944, l’église hébergeait un hôpital insurrectionnel et un abri pour la population civile. Suite aux bombardements, des centaines de personnes furent mortes ensevelies. L'église fut reconstruite dans les années 50. Il vaut la peine de voir l’ambon du XVIIème siècle, l’orgue, les cloches et la pierre tombale de Caroline de la famille Sobieski de Bouillon datant de 1746.  et encore plus... En savoir plus...

Si vous avez le temps, vous pouvez aussi visiter l’église baroque de Poznan dédiée à Saint Casimir et bien d’autres encore. A vous de les trouver sur le WEB.

Plus à l’est encore, L’église Saint-Casimir est la plus ancienne église baroque de Vilnius en Lituanie. Construite de 1604 à 1635 par les jésuites elle passa entre les mains des augustiniens après1773 et après avoir subi vicissitudes et emplois divers durant les XIXe et xxe siècle elle fut rendue à l’Église catholique en 1988 et aux jésuites en 1991. En savoir plus... En savoir plus...

Poursuivons vers les Amériques...

En arrivant à Vancouver au Canada n’hésitez surtout pas à vous rendre au 1187 East 27th Avenue au siège de la paroisse Saint Casimir de Vancouver. Là vous demandez à rencontrer le père François Dyjak. François est comme nous tous un casimirien de la promo milieu des années 50-1960. Pour en savoir plus ...  

Le 156 Roncevalles Avenue à Toronto est le siège de la paroisse polonaise qui porte le nom de Saint Casimir. Elle fut créée en 1944 par des Oblats de Marie Immaculée. Avec un peu de chance vous pourrez peut-être y rencontrer Evelyne et René Lapczynski  qui vivent pas très loin à Mississauga dans l’Ontario. Pour en savoir plus ...

Il n’y a pas très loin de Toronto à Detroit, moins de trois cent kilomètres. Et en un clic Via Google Map, rendons nous dans la paroisse et l’école Saint Casimir créées en 1882. Cette institution historique au riche passé a fermé ses portes en 1989. Aujourd’hui, c’est un Wozniak qui s’est donné pour mission de maintenir ce site internet très bien documenté. Pour en savoir plus...

Casimir, le tissu ...

pantalon-casimir-dandies-of-1831.jpg

Le casimir est un tissu de lainage assez léger, de laine peignée, tissé en armure. Le casimir est un des nombreux noms de la serge 2/2, souvent appelée "croisée". Le casimir désigne cette étoffe de laine légère fort à la mode à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe. C’était le tissu préféré des dandies de l’époque. Napoléon Ier appréciait sans doute particulièrement cette étoffe, puisqu'on le voit dans la plupart des portraits poser en culotte et gilet de casimir blancs, la main droite bien entendu glissée dans ledit gilet au niveau de l'estomac. C'est d'ailleurs dans cette tenue, surmontée de la veste verte à parements rouges des chasseurs de la Garde, que l'Empereur repose pour l'éternité dans son tombeau des Invalides.

 

napoleon.jpg

Casimir, le film

Casimir est un film français réalisé par Richard Pottier en 1950

Casimir, interprété par Fernandel,est représentant en aspirateurs chez "Electro Net". Chez un de ses clients, il se trouve malgré lui mêlé à un quiproquo provoquant un drame d'amour et une passion pour sa modeste personne, de la part de la bouillante Angélita. Après avoir uni le bonheur de Paul et Angélita, il décrochera une fabuleuse commande et pourra enfin en toute quiétude épouser Denise sa jolie fiancée.

Voir un extrait de ce Casimir

dvd-casimir.jpg

Casimir, la chanson.

La chanson « Casimir » a été interprétée par Bourvil et Georges Guetary. Elle apparaît sur l'album Pacifico (1958). Nous vous la proposons sous la forme d'une P.O.M. avec des photos casimiriennes.  Et bravo à Richard Sarzynski pour avoir retrouvé cette chanson de circonstance. 

Cliquer pour écouter cette chanson 

 voir la vidéo... 

 

Casimir en Sciences et Techniques.

Au début des années 1930, Hendrik Casimir (1909-2000), physicien néerlandais introduit l’idée de l’existence en mathématiques d’un opérateur qui portera son nom, l’Opérateur de Casimir.

Operateur casimir 2

En mathématiques, et plus spécifiquement en algèbre, l'opérateur de Casimir est un opérateur particulier. Un seul casimirien, Gabriel Garçon, pourrait vous expliquer, mais je me lance malgré tout dans une démonstration :

« Étant donné une algèbre de Lie munie d'une forme bilinéaire non-dégénérée et invariante, et une représentation de dimension finie, l'opérateur de Casimir est une application linéaire continue particulière sur l'espace vectoriel de la représentation. Cet opérateur commute avec la représentation. » Pas mal non ?

En deux mots et plus simplement, pour l'algèbre de Lie et la représentation étudiées, cet opérateur joue le rôle de l’opérateur Laplacien que nous ont appris avec Plous Six et monsieur Vergeot lorsque nous faisions de l’algèbre casimirienne classique ! 

Pour tout savoir sur l'Opérateur de Casimir ... Pour tout savoir sur l'Opérateur de Casimir ...

En 1948, ce même Hendrik Casimir, alors en poste chez Philips, émet l’hypothèse que si on place dans le vide deux miroirs non chargés très proches l’un de l’autre il se crée une force dite de Casimir. Cet effet Casimir est en fait la preuve que le Vide n’est pas Rien ! Encore un dilemme que Raymond Devos aurait pu, avec esprit vif nous expliquer.

Effet casimir 2

Pour tout savoir sur l’effet de Casimir… Pour tout savoir sur l’effet de Casimir…

L’existence de cet effet Casimir a été démontré en 1958et selon les experts il joue et va jouer un rôle capital en physique Quantique. On peut entrevoir des applications de cet effet Casimir en nanobiotechnologies et en nanosciences.  L’effet Casimir, peut, en certaines conditions, devenir répulsive, d’où l’idée qu’en utilisant cet effet Casimir nous pourrions léviter !

Voir aussi ces deux liens pour en savoir plus sur les applications possibles de cet effet Casimir : Léviter grâce à Casimir ? et Contrôler la force (quantique) de Casimir

Pour ceux qui, comme moi, ne sont pas des experts en physique quantique je leur conseille de regarder cette excellente vidéo où Alexandre Astier nous explique la physique quantique. Un bijou qui rend cette science lumineuse. Ne zappez pas cette excellente vidéo

Strona Polska Kazików

Nous vous l’avions promise, nous vous la proposons pour le 4 mars 2013 cette fameuse Page en Polonais, STRONA POLSKA.

Il ne s’agit pas d’une traduction in extenso du site français mais d’un condensé significatif du site français. Plutôt que de longs palabres allez constatez par vous même et découvrez ce travail réalisé grâce à l’aide précieuse et désintéressée de Richard Sarzynski et de sa maman. Nous vous en sommes reconnaissants, Richard, et Maman Sarzynski.

Date de dernière mise à jour : jeudi, 26 février 2015